Predictive pour booster la productivité du rédacteur technique et marketing

Emacs n’est pas le premier outil auquel le rédacteur technique et marketing aura recours. Pourtant, malgré une ergonomie déroutante, il peut fortement améliorer sa productivité, grâce notamment à des plugins tels que Predictive.

Emacs, éditeur de texte issu du monde du logiciel libre, est connu pour son total irrespect des standards d’ergonomie des interfaces homme-machine (IHM). La séquence de touches Ctrl+X, contre toute attente, ne coupera pas le contenu sélectionné. Faites Ctrl+Z, et au lieu d’annuler la dernière modification, vous minimisez la fenêtre de l’application. Pire encore, une fois que vous avez pris l’habitude de couper du texte avec la séquence Ctrl+W, vous fermerez plus d’une fois une page web contenant un formulaire en cours de modification. Ça peut agacer. Cet éditeur a pourtant beaucoup à offrir au rédacteur technique et marketing.

Notamment, le mode Predictive propose le complètement automatique (ou autocomplétion) des mots d’une langue donnée, selon la probabilité que vous les tapiez. Ce logiciel agit un peu comme la fonction T9 des téléphones portables, mais prend en compte le fait qu’il est plus probable que vous vouliez saisir argument que Argyraspides.

Predictive pour booster la productivité du rédacteur technique

Pour le moment il faut compiler soi-même son dictionnaire, seul un dictionnaire anglais étant fourni par défaut. Il suffit de mettre les termes de la liste de mots entre guillemets doubles et de faire, sous Emacs :

M-x predictive-create-dict RET my-dict RET my-dir/predictive/my-dict RET RET

en indiquant la liste de mots à l’invite File to populate from.

L’avantage, c’est que vous pouvez ajouter vos propres mots et indiquer votre propre pondération. J’ai par exemple ajouté l’entrée cliquez avec la valeur 40, car je tape beaucoup plus fréquemment ce mot que climatérique, qui sortait systématiquement avant. De toute manière, le logiciel s’adapte à votre champ sémantique en modifiant la pondération de ses entrées au fur et à mesure que vous l’utilisez. Si donc, vous êtes un spécialiste d’Alexandre le Grand et de l’empire séleucide et que le mot Argyraspides vient plus souvent sous votre plume que argument, Predictive le prendra en compte et vous proposera ce terme en premier choix après quelque temps d’apprentissage.

Vous pouvez également télécharger le dictionnaire français que j’ai compilé. Je l’ai envoyé au créateur de l’application, qui l’inclura peut-être dans une future version (ce mode est d’ailleurs beaucoup plus intéressant pour rédiger en français qu’en anglais, langue pour laquelle il était conçu à l’origine). J’ai utilisé la liste de mots de 129 000 entrées présents en français ainsi que leur fréquence de la table Graphemes de la base Lexique. Rien ne vous empêche de compiler votre propre dictionnaire à partir d’une liste plus grande, ou d’une autre liste.

Predictive pour booster la productivité du rédacteur technique

Passons aux travaux pratiques. Imaginons que vous vouliez saisir le mot prototypes. Tapez p : une liste au bas de l’écran vous propose :

  1. pas
  2. pour
  3. par
  4. plus
  5. peut
  6. peu
  7. puis
  8. petit
  9. père
  10. point

Ce qui veut dire que statistiquement, dans le corpus de Lexique, le mot pas est plus utilisé que pour, qui est plus utilisé que par, qui est plus utilisé que plus, etc.

Mais vous voulez taper prototypes qui semble moins utilisé que tous les mots de la liste et n’y figure donc pas. Tapez alors pr : la liste devient :

  1. première
  2. premier
  3. près
  4. presque
  5. prendre
  6. pris
  7. propre
  8. prix
  9. problème
  10. présent

pro :

  1. propre
  2. problème
  3. production
  4. problèmes
  5. progrès
  6. produit
  7. propos
  8. propres
  9. produits
  10. proche

prot :

  1. protection
  2. protéger
  3. protocole
  4. protégé
  5. protège
  6. protéines
  7. protecteur
  8. protocoles
  9. protégés
  10. protestation

proto :

  1. protocole
  2. protocoles
  3. prototype
  4. protons
  5. proton
  6. prototypes
  7. protozoaires
  8. protoplasme
  9. protocolaire
  10. protoplasmique

Tapez alors 6 et le mot prototypes est saisi. Vous avez économisé 4 frappes sur un mot de 10 lettres, soit 40 %. Le résultat peut être encore plus spectaculaire : vous pouvez saisir xanthophylle, sans faute d’orthographe, en tapant deux caractères, x et 8, soit une économie de 83,3333333333 %. C’est quand même bien utile, non ?

Predictive est également très ludique en ce qu’il vous propose régulièrement des mots très inattendus. C’est aussi un très bon moyen d’éviter les fautes d’orthographe (l’équipe de Lexique est composée d’éminents universitaires et n’a pas utilisé les Skyblog comme base de leur corpus).

Predictive n’est malheureusement disponible aujourd’hui que sous Emacs, mais pourrait tout à fait se greffer sur d’autres programmes. Je rêve de le voir couplé à un logiciel de correction grammaticale agissant de manière proactive, voire à un système d’intelligence artificielle. Les mots proposés ne dépendraient plus alors uniquement de leur fréquence d’usage dans un corpus donné, mais également du domaine dont traite le texte saisi et du contexte syntaxique de la phrase.

Tel qu’il se présente aujourd’hui, Predictive est en tout cas un outil très puissant, et peut être à lui seul une raison suffisante de passer sous Emacs.

P-S : pour le référencement naturel de cette page (SEO), je ne vous parle même pas de l’effet longue traîne induit par une telle liste de mots rares ; la première personne qui arrive sur cette page après avoir recherché xanthophylle sous Google gagne un kilo de xylème.

Pour aller plus loin :

Tutoriel mode Predictive pour Emacs





Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Si vous êtes un robot, ne remplissez pas ce champ.
6 + 1 =
Solve this simple math problem and enter the result. E.g. for 1+3, enter 4.